à propos de l’Envirothon N.-B.

EN icon (2)

Les écoles et les groupes peuvent inscrire de multiples équipes composées d’un maximum de cinq élèves et de deux conseillers (enseignants, parents ou autres bénévoles intéressés) pour les encadrer. Des ressources – comme des guides d’étude et des sites Web, tutoriels et activités complémentaires – et des spécialistes des ressources naturelles sont disponibles pour aider les équipes à se préparer pour le concours provincial, en mai.

Pendant l’année scolaire, les équipes améliorent leurs connaissances sur cinq sujets liés à l’environnement :

 

Des ateliers (séances virtuelles prévues en 2021) et des excursions (si elles sont autorisées, en petits groupes et en appliquant les mesures de sécurité relatives à la COVID-19) avec des spécialistes sont offerts toute l’année en préparation du concours provincial. Au concours Envirothon NB, en mai, les connaissances théoriques et pratiques des élèves seront évaluées par l’intermédiaire de tests sur le terrain – à l’extérieur ou en ligne –, sous la supervision de spécialistes des ressources naturelles, dont des biologistes de la vie aquatique et de la faune, des forestiers et des scientifiques en science du sol. Pendant ces tests sur le terrain, les élèves devront mesurer la hauteur d’arbres, décrire des cycles nutritifs dans les systèmes aquatiques et déceler des signes de la faune. Pendant le concours, les équipes doivent également concevoir et présenter une proposition visant à remédier à une préoccupation environnementale grave qui leur avait été communiquée avant le concours. Intégrer les cinq sujets et présenter leur proposition de manière à être compris du public aide les élèves à comprendre des enjeux écologiques et environnementaux concrets.

Les commencements

L’Envirothon a été créé en 1979 par trois districts de conservation des sols et des eaux de Pennsylvanie. En 1988, l’idée avait fait du chemin et on organisait le premier concours national. Après une décennie de concours nationaux toujours plus populaires, Canon U.S.A. devenait le commanditaire officiel de l’Envirothon, en 1998.

Le concours permet aux trois meilleures équipes d’obtenir des bourses pour le collège, l’université ou l’école de métiers de leur choix. La Nouvelle-Écosse a été la première province canadienne à participer à l’Envirothon, en 1993, et elle répète l’expérience chaque année depuis. La Nouvelle-Écosse a également été l’hôte de l’Envirothon en 2000; le concours avait lieu à l’Université Acadia, à Wolfville, et le Nouveau-Brunswick y participait pour la première fois. La Harvey High School représentait la province au concours cette année-là. Le premier concours Envirothon officiel au Nouveau-Brunswick a eu lieu en mai 2001, et la province est alors devenue la première à tenir un concours bilingue. En effet, même si l’Ontario tenait déjà des concours régionaux en français et en anglais, mais séparément, l’Envirothon Nouveau-Brunswick 2001 a été le premier concours bilingue en Amérique du Nord. Voici les provinces et le territoire ayant participé à l’Envirothon jusqu’ici : Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Ontario, Saskatchewan, Terre-Neuve-etLabrador et Yukon. Consultez le site Web de l’Envirothon de la National Conservation Foundation (NCF) (en anglais seulement) pour en savoir davantage.